Le retweet du “ pouvoir blanc ” de Trump a déclenché “ cinq alarmes ” à la Maison Blanche


Le président Donald Trump a déclenché un “feu à cinq alarmes” à la Maison Blanche dimanche matin après avoir retweeté une vidéo d’un de ses partisans disant “le pouvoir blanc”, selon deux responsables de la Maison Blanche.

La vidéo est restée sur la page Twitter du président, où il compte 82 millions de followers, pendant plus de trois heures parce que les responsables de la Maison Blanche n’ont pas pu le joindre pour lui demander de la supprimer, ont déclaré les deux responsables. Le président se trouvait dans son club de golf en Virginie et avait posé son téléphone, ont déclaré les responsables.

Aides a également tenté en vain de joindre le chef de cabinet adjoint Dan Scavino pour lui demander de supprimer le retweet, ont déclaré des responsables.

Le sénateur républicain Tim Scott a ajouté à l’urgence quand il a qualifié le tweet d ‘”indéfendable” et a demandé au président de le retirer lors d’une interview sur CNN, ont déclaré les responsables.

Une fois que les responsables ont pu joindre le président, il a accepté de le supprimer, ont-ils déclaré.

Le secrétaire de presse de la Maison Blanche, Kayleigh McEnany, et le conseiller principal Jared Kushner faisaient partie de ceux qui tentaient de contenir les retombées du retweet du président. McEnany a déclaré lundi que Trump avait regardé la vidéo avant de la retweeter, mais n’avait pas entendu son partisan dire «le pouvoir blanc».

Les responsables ont déclaré que le président recevait un déluge de contenu de la part des aides et des alliés, l’un d’eux affirmant que l’incident du «pouvoir blanc» était une «leçon pour nous tous à la Maison Blanche d’être plus conscients de ce qui existe».

En avril, le président a retweeté une publication contenant le hashtag «#FireFauci». Lorsqu’on lui a demandé à l’époque s’il avait remarqué le hashtag lorsqu’il l’a retweeté, le président a répondu: «Ouais, je remarque tout.»



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*